ACTUALITE DU DIAGNOSTIC

01/04/2021 

Depuis le 01/06/2020 l'information sur les nuisances sonores aéroportuaires est obligatoire.

 

Depuis cette date le vendeur doit informer l'acheteur quant a l'impact du bruit des aéroports alentours sur le bien. Tous les appartements et maisons ainsi que les terrains constructibles sont concernés. Trop de bruit c'est trop de nuisances et la qualité de vie s'en ressent. Avec cette nouvelle information les recours faisant suite à une vente seront forcément moins nombreux dans l'intérêt de tous.

Toutes les communes ne sont pas concernées par ce plan d'exposition au bruit, encore faut il qu'il y ait un aérodrome à proximité, mais quoi qu'il en soit cette information doit figurer dans le diagnostic de l'Etat des Risques et Pollutions ce qui est une excellente chose. Un acheteur averti en vaut deux !

Sachez aussi qu'il est possible de consulter le plan d'exposition au bruit local dans toutes les mairies.

 

17/03/21 

A partir du 1er juillet 2021 le DPE change.

 

Premièrement il devient opposable ce qui signifie que si l’acheteur prouve que l’étiquette du DPE est erronée il pourra se retourner contre le vendeur, qui à son tour se retournera contre la personne ayant effectué le diagnostic.

 

Autre nouveauté le calcul du DPE sera uniformisé pour tous les biens. Finie l’époque ou on se basait juste sur la consommation d’énergie pour certaines habitations. Comparer un même type de bien occupé par 4 personnes qui chauffent à 22° avec un autre habité par un célibataire chauffant à 19° n’avait pas de sens ! Et finies aussi les étiquettes « vierges » qui représentaient jusqu’à 20% des diagnostics !

 

Le nouveau DPE sera valable 10 ans sauf si des travaux pour améliorer les performances énergétiques sont effectués entre temps.

dpe
 

24/02/2021

Le chauffage au gaz interdit dans les nouvelles constructions.

 

A partir de l’été 2021 il ne sera plus autorisé d’installer un chauffage au gaz dans les maisons neuves en application de la règlementation environnementale 2020 (RE 2020). Ceci dans l’objectif de faire baisser les émissions de gaz à effet de serre et donc de protéger notre planète. Cette réglementation s’appliquera aussi aux immeubles collectifs mais à partir de 2024 seulement.

 

L’objectif du gouvernement est qu’en 2030 nous ayons réduit de 30% notre consommation d’énergie dans l’habitat et d’autant le rejet de gaz à effet de serre.

immeuble.jpg